Jean-Marie Belin

Consultant - Chargé d'enseignement universitaire

(Haute-Garonne)


Son parcours

L’essentiel de la carrière de Jean-Marie Belin s’est déroulé dans l’audiovisuel public et a été marqué par deux caractéristiques principales : les régions et l’Europe. Simultanément, il a exercé une activité d’enseignement du journalisme.

Il débute sa carrière professionnelle, dans la presse écrite régionale, en Alsace. A sa sortie de l’université et du CUEJ (Centre universitaire d’enseignement du journalisme), il entre sur concours à France-Inter, avant de s’orienter vers les régions, où il travaille à la fois en radio et en télévision.

Jean-Marie Belin a été membre du HCCI, Haut Conseil de la Coopération Internationale, nommé par le Premier Ministre, de mars 2006 à avril 2008.

Jusqu’en 2011, il était, au sein de la direction générale de France 3, directeur du développement européen et des affaires extérieures. Cette fonction lui a donné une bonne connaissance du paysage audiovisuel européen, et notamment des relations franco-allemandes.

Il a été administrateur de plusieurs organismes et associations de coopération professionnelles, européennes et méditerranéennes, pour le compte de l’audiovisuel français. Il a aussi été membre de plusieurs jurys de compétitions professionnelles internationales.

Membre de l’exécutif de l’organisation des télévisions régionales européennes (Circom), réélu jusqu’en juin 2011, et responsable de l’audit. De 2008 à 2010, il a conduit avec succès le programme de recherche européen Pharos pour l’audiovisuel public français.

Il a été membre, pendant trois ans, du Conseil Economique et  Social de la région Midi-Pyrénées.

De mars 2012 à mars 2014, il a siégé au Conseil Economique, Social et Environnemental à Paris, au Palais d’Iéna, en tant que Personnalité associée à la section Education, culture et communication.

Son engagement pour l’Europe

Toulousain depuis bientôt trente ans, né sur la rive droite du Rhin, germanophone, l’Europe est sa seconde patrie.

Journaliste, puis directeur du développement européen d’un grand groupe, Jean-Marie Belin ai suivi l’actualité, la vie, les évolutions, pendant plus de vingt ans, et il a côtoyé ses principaux dirigeants ; de sommets européens en marathons agricoles, de crises en progrès, il a vécu plusieurs élargissements, travaillé dans presque tous ses pays et assisté à la naissance de l’euro et de l’Espace Schengen.

Il a aussi suivi avec douleur le conflit yougoslave, à notre porte ; mais deux des premiers belligérants sont aujourd’hui membres de l’UE !

L’Europe, il l'a racontée ; il en a été un témoin actif et privilégié. Il veut en être à présent un acteur.

L’Europe est l’engagement de sa famille et de sa vie. Jean-Marie Belin la veut aujourd’hui plus sûre et plus protectrice,  plus efficace aussi. Plus centrée sur ses vraies missions et sur ce qu’elle sait faire de mieux. Une Europe qui ne se disperse plus et qui se mette enfin à l’écoute et au service de tous les citoyens.

Son Questionnaire de Proust

1.   Le principal trait de mon caractère ?  

  • La persévérance

2.   La qualité que je désire chez un homme ?

  • L’honnêteté

3.   La qualité que je préfère chez une femme ? 

  • La générosité

4.   Ce que j'apprécie le plus chez mes amis ?

  • Qu’ils le restent 

5.   Mon principal défaut ?

  • Croire que je n’en ai pas beaucoup ; aussi la mauvaise foi, par jeu…

6.   Mon occupation préférée ?

  • Vivre

7.   Mon rêve de bonheur ?

  • Savoir les miens heureux, assurés et en bonne santé

8.   Quel serait mon plus grand malheur ?

  • C’est intime

9.   Ce que je voudrais être ?  

  • Le même, mais en mieux et plus simple

10.   La couleur que je préfère ?

  • Ocre, vieil or

11.   La fleur que j'aime ?

  • Toutes

12.   Mes auteurs favoris en prose ?

  • Châteaubriand, Hugo, Stendhal, De Gaulle, Malraux et cent autres

13.   Mes poètes préférés ?

  • Baudelaire, Hugo, La Fontaine, Corneille, Racine, Boileau, Lamartine, Leconte de Lisle, José Maria de Heredia et cent autres

14.  Mes héros favoris dans la fiction ?

  • Milou

15.   Mes compositeurs préférés ? 

  • Bach, Rameau, Lully, Charpentier, Haendel, Haydn, Brückner…

16.   Mes peintres favoris ? 

  • Turner, Constable, Gellée, De la Tour, Caravage, Boudin, Corot, Mondrian, Klasen, Erro, Combas, Monory, Tapiès…

17.   Mes noms favoris ?

  • Catadioptre, sérendipité, chafouin, obsolescence, procrastination, discrépance, salmigondis.

18.   Ce que je déteste par-dessus tout ?

  • Là, maintenant ?  Ce questionnaire anglais vieux de deux siècles et suranné !

19.   Le fait militaire que j'estime le plus ? 

  • Aucun, à part le parcours du combattant ou le parcours du risque, une fois terminés ; sinon, la bataille de Fontenoy, gagnée avec une rare élégance !

20.   La réforme que j'admire le plus ?

  • La contre-réforme

21.   État présent de mon esprit ?

  • La curiosité perplexe ; ou la perplexité curieuse…

22.   Fautes qui m'inspirent le plus d'indulgence ?  

  • De jeunesse ; ou les miennes, mais pas toujours !

23.   Ma devise ?  

  • « La vérité est dans les nuances… »